Mycose of you (I never stray to far from the bathroom)

Première partie ici.

Je blêmis. Je ne m’attendais pas à celle là, j’avoue. N’ayant pas tellement coché au préalable dans mon agenda « penser à se faire prélever des écoulements vaginaux », je reste là, un peu coite.

« Vous ne pouvez pas revenir tout à l’heure ? » Me demande Marine (oui j’ai envie de l’appeler comme ça, c’est spontané)

« Non, je travaille… »

« Cet après midi alors ? »

« Euh, ben pareil…je peux finir plus tôt et être là pour 17h ? »

Marine hésite, je vois qu’elle tique sur l’heure, je précise que je suis dans une situation très inconfortable car je dois attendre le prélèvement pour me traiter.

Elle tranche « bon écoutez je vous note pour 17h, je vous appelle s’il y a un souci, je vais voir avec le biologiste »

Je repars, la mort dans le slip. Arrivée au bureau 45 minutes plus tard, je chouine. Tant pis, je vais aller voir un autre labo. Et puis je me souviens : Marine a gardé mon ordonnance pour quand je reviendrai à 17h…Quel délicieux moment d’impuissance.

Bien évidemment, 2h plus tard Marine m’appelle « ça ne va pas être possible, le biologiste n’est pas là aujourd’hui » (mon cul)« Je vous mets demain à 11h15 ? » 

Oh bah oui au point où j’en suis, mets moi en toute fin de matinée va.

Je ne peux pas rester comme ça. Je me souviens avoir lu sur un groupe facebook les vertus de l’argile blanche pour les fesses irritées des bébés…pourquoi pas ? Je farfouine sur le net et j’en viens donc à une recette maison de cataplasme. Si un jour ça t’arrive, je te donne la recette :

Dans un bol tu mets un peu d’argile blanche en poudre, l’équivalent de 2 cuillères à soupe. Tu mets un peu d’eau minérale, une bonne cuillère à café d’huile (j’ai opté pour de l’huile de calendula), puis 1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree et 1 goutte d’huile essentielle de Thym à linalol (oui le thym est jeune et joyeux) C’est antifongique et antiseptique.

Tu touilles avec une cuillère en bois (important pour ne pas altérer l’argile), et tu appliques sur l’endroit lésé par cet enfoiré de champignon.

Pour ne pas trop salir ma culotte, j’ai utilisé des cotocouches (enfin)(ouais car je stockais ce paquet depuis des siècles). En gros j’étais en mode érythème fessier.

Après une première sensation de chaleur, due aux huiles essentielles je pense, j’ai ressenti un soulagement, si tu savais. Ça m’a énormément soulagée. Un cataplasme me permet de revivre pendant environ 5, ou 6 heures. Après les douleurs reviennent. Parfaitement raisonnable. J’ai pu dormir telle un bébé sans fesses rouges.

Le lendemain j’ai juste rincé l’argile, et je me suis rendue au labo. Je te passe les « vous avez l’ordonnance ? » « nan c’est vous » « ah je n’ai rien ! » « si » « non ! » « si »

Après cet interlude administratif, une biologiste daigne me recevoir. Elle me fait m’installer, je lui explique le topo, elle me tape la discute en me parlant de l’ado reçu juste avant moi qui a fait un malaise suite à sa prise de sang.

Pendant qu’elle me cause de tout ça elle s’installe, et là

biologiste

Elle a stoppé net entre mes cuisses. Elle me dit que je suis ravagée. Que je dois avoir mal dis donc.

Elle met le spéculum. Et cette fois :

bio2

Elle a affiché un air de dégoût des plus absolus. Suivi de commentaires lourds de sens. C’était super humiliant. Je me doute que c’est parfaitement dégueulasse, je le ressens. J’ai pas top besoin qu’on me le dise en fait. Puis elle m’achève avec un « ooooh, mais vous avez attendu trop longtemps ! »

SANS BLAGUE

Je lui ai fait remarquer que moi hier j’étais open pour être à cette même place. Elle m’a dit non mais pour voir un médecin. Bah là aussi, j’ai fait comme j’ai pu. Elle m’a conseillée de rentrer pour me traiter fissa. MERCI, VRAIMENT.

En rentrant j’ai mis la crème mais elle me brûlait beaucoup alors je me suis appliqué un cataplasme magique. J’ai attendu juste après la douche pour me mettre l’ovule.

Aujourd’hui lundi, je remercie cet ovule. Je craignais qu’il ne fasse rien, mais en fait il semble efficace. Je pense que les cataplasmes ont aidé aussi. Je me sens mieux.  Les écoulements se sont calmés. Ce matin je me suis tartinée de crème et elle ne m’a pas brûlée. La gratouille est toujours bien là mais j’y crois.

Bref, je suis sur la voie de la guérison.

Je n’ai jamais, JAMAIS eu un truc aussi gerbant. Si tu pouvais laisser une trace (partenaire de traces huhu) dans les commentaires pour me rassurer et me dire que toi aussi, un jour, tu as été immonde de la culotte, cela me ferait du bien.

Je termine en te mettant un clip clin d’oeil sur le titre du billet (sinon ça tombe à l’eau c’est con) :

A 1:45, tu comprends que la daronne, et bien elle aussi souffre d’une mycose vaginale. Pour moi c’est limpide.

Et sinon rien à voir, mais j’ai l’impression que la maison qui a servi au clip c’est la même que la maison de Buffy niveau façade. Nan ?

Publicités
Cet article, publié dans Chafouin, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mycose of you (I never stray to far from the bathroom)

  1. jenesuispasunepoule dit :

    Contente de voir que ça va (un peu?) mieux. Ils sont marrant les médecins, biologistes etc… On fait ce qu’on peut avec les rendez-vous qu’on a… On se laisse rarement pousser les champignons pour le plaisir, non mais!!

  2. petitdiables dit :

    J’ai souffert de ce genre de truc pendant 10 ans, une fois par mois facile…et j’ai découvert l’huile de coco. Ca traite et ca prévient les recidive et pour les brûlures c’est magique.

  3. Euh j’ai rien d’aussi dégueulasse (déso, pas déso…) mais sur mon blog je parle vomi et caca mou si ça t’intéresse. Après tout, ça fait partie de ces autres grands moments de solitudes… Je me permets de te mettre en lien l’article en question. J’espère que ça te fera autant rire que moi quand je te lis. En tout cas, merci pour ton blog, malgré tes déboire, c’est toujours une bouffée d’oxygène et de carambars frais dans la journée.
    Bisous
    (Carambar, rapport aux blagues… Tu l’as ?)
    (Steuplait, dis moi que tu l’as… Me laisse pas avec ma vanne pourrie de daron !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s