Comme un jour sans paie.

Aujourd’hui, c’est jour de grève. J’avais pas spécialement prévu de gréver. Sauf que mon employeur, dont je tairais le nom parce que c’est une énorme entreprise et que j’ai l’intention d’en dire du mal (BOULET), a un tout petit peu oublié de me rémunérer.

Et ouais.

En décembre déjà, quand toutes mes collègues pouvaient se rouler dans leurs billets, moi j’avais que dalle. Je pensais qu’avec les fêtes les virements pouvaient merder donc j’attendais sagement…en vain. J’ai fini par faire coucou à mon service du personnel, qui m’a expliqué que le logiciel de paie avait grillé sa pile, et que mon salaire avait implosé. En effet, j’ai reçu une très belle fiche de paie à 5000 euros, ce qui est loiiiiiin d’être normal (mais je peux témoigner, voir une telle somme apparaître te file un mini orgasme et te donne envie de passer une commande chez Darty ou bien aux 3 Suisses mais sans utiliser de codes de réduction)(jsuis une ouf). Sur mon compte bancaire j’ai eu une « avance » correspondant grosso merdo à mon salaire habituel, et un petit courrier pour me dire que tout ce bazar serait régularisé avec la paie de janvier.

Mouahaha. Faudrait que je regarde dans le dico la définition de « régulariser », mais à moins que ça veuille dire « refaire la même chose », c’est pas bon signe.

Toutes mes collègues ont eu leur salaire hier, et moi, je peux me le mettre dans l’oignon. Tout est informatisé, si je ne l’ai pas eu, je ne l’aurais pas tout de suite.

J’ai écrit un mail poli au service du personnel ce matin. Un mail détaché, dans lequel je demande à être mise au courant de l’avancée « de ma thune mon dossier ». En vrai j’avais envie de héler mon interlocutrice avec un mot se terminant en « -asse » (je t’aide : c’est connasse).

pay

 

Du coup j’ai tout envoyé valser. Quand on fait grève on n’est pas payée, mais de toutes façons je ne le suis pas. Donc autant faire ma moule sur mon canapé. Je suis donc là à t’écrire, tout en matant Pierre Bellemare narrer « les enquêtes impossibles ».

Et puis, en vrai, l’école de la Ventouse étant fermée, je dois aller la chercher très tôt sinon la pauvre enfant resterait sur le trottoir, et je culpabiliserais.

Si on me paie pas, tu créeras un compte sur Le Pot Commun et tu récolteras des fonds pour m’aider à financer un mois entier d’apéros hein ? Tu me laisseras pas dans ma détresse ? Dis ? Dis ?

Publicités
Cet article a été publié dans 3615 my life. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Comme un jour sans paie.

  1. Steph dit :

    Désolée, c’est la dèche ici aussi, t’auras rien ^^

  2. Zou. dit :

    Dis donc j’ai rien compris à tous ces détails téqueniques de fiche de paie en implosion, mais je veux bien t’envoyer une chips ou une olive fourrée à l’anchois (biiiih!) (ça sonne titre de porno tiens).

  3. mamalocablog dit :

    Va te faire prout t’auras que dalle, t’as une fiche de paye à 5000 € et tu te plains?!

  4. Fais gaffe avec tes faux 5000 balles, faudrait pas que les impôts réclament leur part !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s