Histoire de contes

Je vis dans un village. Mais un vrai hein, pas un village de 6000 habitants comme il disent à TF1 (les cons). On recense même pas 400 âmes. Il y a quelque chose comme 5 rues, aucun commerce. Pas de putes parce que pas de trottoirs.

Depuis janvier, la Mairie a mis en place une bibiokèt (dixit la Ventouse). Une bibliothèque donc, à laquelle les autres communes des environs ont accès. Alors attention c’est version Mac Gyver hein. Ça a lieu dans la salle communale, là où je faisais de la gym (on m’y reprendra plus). Les bouquins sont dans des caisses, stockés dans la Mairie.

En février, ils ont fait venir une conteuse. C’était en vérité la bibliothécaire d’une commune ayant une « vraie » bibliothèque, mais c’était impec, les gamins ont adoré, on a enchaîné à la maison avec steack frites, bref une journée sympa.

En mars, ils ont souhaité réitérer l’expérience. J’ai vu la petite affichette dans ma boite aux lettres, invitant à s’incrire à l’évènement, qui aurait lieu le 28 mars. Et puis les jours ont passé, j’ai oublié (parce que j’ai pas que ça à foutre et que j’ai – 6000 heures de sommeil).

Cela dit, ma commune étant grave in the mix of the vibes, elle a un compte facebook, sur lequel était rappelé qu’une conteuse venait, inscrivez-vous youpi hourra. Pour cela, on nous donnait un numéro de téléphone, et une adresse mail. La veille, j’inscris donc Diego et la Ventouse par mail (j’aime pas le téléphone) (ça pue)(mais ça n’a rien à voir on est bien d’accord). J’ai en retour un mail me demandant l’âge de mon enfant…ok je réponds. Puis, encore un mail visiblement envoyé à tous les inscrits, rappelant notre rendez-vous littéraire, et nous demandant de venir avec notre « spécialité culinaire », une boisson, et un peu de sous pour le chapeau qui passera en fin de lecture.

Me dis tiens c’est curieux, y’avait rien de tout ça en février…Mais là ça a l’air plus « officiel », peut-être ont-ils appelé une conteuse professionnelle et que du coup ils mettent les petits plats dans les grands ? Ma réflexion s’arrêta là, probablement interrompue par une personne pesant 7.5 kg.

Nous voici samedi. C’est Diego qui est en charge d’amener la Ventouse écouter les contes. Je fais un gâteau, je mets une bouteille de jus multifruits de la marque Intermarché et roule ma poule. Ils partent à 10h.

1h30 plus tard, tout ce petit monde revient.

Moi : « Alors, c’était bien cette lecture de contes ?

Ventouse : Ouiiiiiiiii !

M : Ben vous revenez avec le gâteau ?

Diego : Oui…on avait l’air con, personne n’avait de gâteau hein, t’es allée chercher ça où ?

M : J’ai rien inventé, on me l’a demandé par mail ! Atta je vais te le lire

« Je vous confirme votre inscription à Bidule truc chose, qui se rend dans toutes les communes du département, chez un habitant, raconter des contes. Merci donc de vous rendre chez Madame Blitzbikinibike à 16h, avec : – Votre spécialité culinaire – Une boisson – Un peu d’argent pour le chapeau qui passera en fin d’histoires »

Là, j’ai bien senti que ç’aurait été mieux de ma part de lire attentivement le mail.

Diego me lance un regard mi amusé, mi consterné, mais aussi mi colère. D : « Mais….à quoi tu nous a inscrit ??? »

BONNE QUESTION MON GUEUX

Du coup on cherche, c’est un truc fait chez l’habitant (en l’occurrence dans notre village), une conteuse lit des histoires, avec des thématiques.

C’est quoi la probabilité que dans notre trou paumé il y ait le même jour deux conteuses ?? Bref, parfois c’est pour les adultes (des trucs pornos sûrement), des trucs « familiaux » pour enfant à partir de 7 ans, et parfois des contes pour tout petits.

Là, les contes allaient concerner les enfants de 7 ans. Vu que j’ai donné par mail l’âge de la Ventouse je comprends pas bien pourquoi on m’a pas dit qu’elle était trop jeune mais passons. Moi si tu veux, face à ce genre de situation, ma solution aurait été de tout simplement pas y aller. Ça m’aurait pas empêché de dormir.  Toutefois Diego a plus de moralité que moi, c’est un engagement, faut le respecter blablabla rzzzzz.

Il y est donc allé avec la petiote pendant que je gardais la Fossette qui POUR UNE FOIS, me faisait une sieste du feu de dieu sa mère. J’aurais toutefois bien voulu y aller, car je suis une grosse curieuse et que j’adore la façade de la maison de Mme Blitzbikinibike. Je crevais d’envie de voir comment c’était dedans.

Arrivé là bas, mon homme a fait son gros boulet (ce qui fait donc de facto de nous deux gros boulets). Pour info, une de nos voisines a le même nom de famille que moi (encore cette histoire de probabilité de ouf), et n’étant pas mariés, c’est mon nom usuel.

La conteuse demande « Quelqu’un connait Mme Kisbuel ? Va-t-elle venir ? »

Et Diego qui répond du tac au tac « Oui c’est ma voisine…par contre je ne sais pas si elle vient. »

La conteuse précise « elle m’a dit avoir une fille de 3 ans et demi… »

Diego percute « ah bah du coup euh non c’est pas ma voisine, c’est ma femme et euh, ben on est là »

Je ne saurais pas dire ce qu’à dû penser la conteuse. Niveau crédibilité, il avait le niveau louche à pâte à crêpes de la Foir’Fouille.

Pendant ce temps, moi à la maison…

kung fu

Nan, j’déconne

cochon

cochon2

Diego et la Ventouse sont revenus deux heures plus tard, fourbus. C’était pas du tout adapté à notre charmante enfant, elle s’est fait chier comme un rat crevé. Diego aussi, rapport au fait qu’à la base c’est pas trop le genre à aller à des lectures, mais en plus des histoires destinées à des gamins de dix ans, voilà quoi. En même temps ça lui donne une idée de ce que je ressens quand il me fait un « résumé » sur les différents aspects techniques des poêles à bois. Mon dieu rien que de l’écrire je sens mon souffle vital me quitter un peu. Et puis apparemment c’était un poil bobo-prout prout.

Toutefois, il demeure deux points positifs à cette mésaventure. Déjà, chez Mme Blitzbikinibike, c’est laid. Il y a une grosse poutre qui traverse le salon et que tu te prends en pleine poire si tu n’es pas nain. Les pièces sont mal distribuées et c’est très sombre. Donc voilà, c’est pas la peine de se la péter avec des volets bleus et des pierres apparentes si dedans tu peux mourir parce que t’as voulu chercher le paquet de bretzels vite fait pendant la pub.

Ensuite il fallait, je te le rappelle, apporter sa « spécialité culinaire ». Et bien au milieu des gâteaux au chocolat miroir, des éclairs faits maison, du plat de rochers coco, de la tarte tatin et du bavarois aux framboises, je peux te dire que mon gâteau au yaourt creusé par les marques du papier sulfurisé a fait sa petite impression.

Publicités
Cet article a été publié dans 3615 my life. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Histoire de contes

  1. CookiesdeCompetition dit :

    Voilà, chère compatriote Boulet(te), je voulais juste t’écrire que j’ai ri. Ca fait travailler mon périnée et me met de bonne humeur. Merci !

  2. Aloès dit :

    Tu me fais toujours autant marrer, j’adore ! Merci !

  3. Zou. dit :

    Oh je comme elle dit la madame au-dessus, tu fais vraiment marrer. J’ai pleuré dis donc, de rire hein, mais pleuré quand même 🙂

  4. mitaine dit :

    ha putain tu m’as tué de rire!!! tu te fais rare, mais c’est savoureux quand tu te sors les doigts et nous ecrit un billet!! j suis canné de rire avec ce gateau au yaourt!!
    tu sais vous me faites penser a fabien et emma de scenes de ménage, les deux parigots qui sont parti vivre dans le trouduQ du monde 😀 moi je vis dans une  » ville », 40 000 habitants, mais on se comporte comme si on était 100 fois moins là dedans! surement rapport au fait qu’on soit en auvergne (donc quand meme un trouduQdumonde d’emblée!)

  5. mamalocablog dit :

    Qu’est ce que je rigole! Pourtant ça partait mal je suis d’hyper mauvaise humeur rapport au fait que j’ai acheté un soutien gorge trop petit (j’ai bu).
    Merci ma gueuse q3

  6. vicspaghetti dit :

    Et toute l’assemblée, dans un élan commun, s’est jetée sur ton gâteau au yaourt, dénigrant le clinquant bavarois, en fredonnant « toulouloulouloulou toulouloulouloulou loulouloulouloulou» ( thème de la pub Herta – le goût des choses simples)

  7. Sarrousse dit :

    J’ai ri mais j’ai ri !!
    Une amie m’a recommandé ton blog pour me remonter le moral de jeune maman déprimée. Comme elle a bien fait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s