L’homme dans toute sa subtilité.

Si tu savais Josy, j’en dors plus. Quand je t’ai narré mon accouchement, j’ai omis un moment clef, de la plus haute importance.

Je peux pas rester comme ça tu comprends. Ça serait comme remettre la bouteille de blanc au frigo alors qu’il reste encore de quoi remplir un verre.

Je répare donc mon erreur, et te conte séant l’instant crucial, que dis-je la clef de voûte de la naissance de Petite Soeur :

Quand j’étais en salle de pré travail, et que Diego est revenu après avoir déposé la Ventouse chez ma collègue, la première phrase qu’il m’ait dite une fois seul avec moi fut :

« Ohlala si tu savais, j’ai trop mal à la tête j’en peux plus. T’as pas un doliprane ? »

 Ma réaction

giphy

Châtiment que j’aimerais lui infliger à cet instant

aouch

Putain mais heureusement que c’est mon meilleur compagnon de BBS (Bouffe Beuverie Sexe), sinon je sais pas bien ce que j’en aurais fait. Tu crois pas que par moments là-haut ça déconne sévère quand même ?

Publicités
Cet article, publié dans Chafouin, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’homme dans toute sa subtilité.

  1. mamanpadawan dit :

    ahahah « l’homme »!!Le gars qui ne sait toujours pas quand il faut la fermer, heureusement qu’on peut se venger en lui broyant la main!

  2. Lilou dit :

    Désolée, mais j’ai ri… tellement masculin comme réaction 🙂

  3. Mere Blabla dit :

    L’homme et ses remarques débiles le jour de l’accouchement. Tout un programme.

  4. mamalocablog dit :

    On est des warriors, les hommes sont des chochottes du slip.
    Le mien a réclamé un brancard pour dormir car il était « très fatigué », franchement ils assurent pas les bougres!

  5. Steph dit :

    Ah ah ah merci j’ai bien ri ! J’ai raconté le truc à mon chéri en le mettant en garde de pas faire le même mouah ah ah ah

  6. Normale Woman dit :

    Tss, moi j’avais eu droit à des « Pfou je suis crevé » toute la journée suivant l’accouchement…
    ‘foiré

  7. Oh! baobao dit :

    Punaise, je me suis pissée dessus à la lecture..

  8. J’ai ri, tellement
    et j’ai repensé au grincheux en train de me dire
     » mais le steak, il faut le retourner là ?  »
    et j’me suis dit  » fait pas la maline ma grande, fait pas la maline « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s