Appeler un chat un chat ?

Ton enfant, dis moi si je me trompe, il a un corps. Et ma foi ce corps se décompose en de nombreux éléments. Que bien sûr dans ton taf éducatif, tu apprends à ton tout petit.

Alors la main, la bouche, le nez et toute la compagnie, en général ça pose pas de problème. Et c’est assez utile dans certaines familles de timbrés pour que l’enfant pige vite le concept de « prendre ma main dans la gueule. »

Là où ça se corse, c’est pour les parties anatomiques sexuelles, ou sexualisées.

En gros pour ma fille, sa poitrine et son sexe.

Je t’avoue, je savais pas bien comment appréhender la chose. Je suis plutôt pour utiliser le vrai mot et pas en faire tout un flan.

Ainsi les seins j’ai toujours appelé ça « les seins ». Tous les autres mots je les trouve ridicules. Mon beau père, il appelle ça « les totottes ». Dieu que je trouve ça laid. Dès tout bébé hein, c’était « elle va prendre la tototte ? » Consternation. Quand elle a commencé à répéter, la Ventouse a bien sûr sagement utilisé le même mot que son pépé. Donc elle désignait mes seins en termes de « totottes ». C’est au prix d’un rabâchage perpétuel et d’un petit stratagème que j’ai vaincu. La Ventouse a donc des seins, mamans a des seins, mamie a des seins, le monde entier a des seins…sauf pépé qui, lui, a des totottes. C’est de bonne guerre non ?

Bon l’histoire se complique avec ses parties intimes. C’est vrai que j’étais pas à l’aise à l’idée de dire à ma fille de deux ans que c’est son sexe, sa vulve, son vagin etc.

Call me coincée du derche, mais ça me faisait tout bizarre. Du coup j’ai toujours dit « la choupinette ». C’est peut-être aussi con que tototte finalement, mais vu que ça vient pas du beau père ça va.

Ça fait plusieurs mois qu’elle se lance dans des inspections académiques de ce côté là. Il y a peut être trois mois, elle a découvert son vagin. Petite panique. « Maman, ai un trou dans la pinette !! » Je lui ai expliqué que c’était normal, maman aussi avait un trou, et j’en ai profité pour glisser un cours sur l’accouchement vu qu’elle pensait que le bébé sortait par le nombril : « c’est par là que le bébé qui est dans le ventre va sortir ». (sous entendu par le trou de maman hein, pas le sien)(mais c’est quoi ce billet ?)(je sais pas bien comment je vais conclure)

Sa réaction m’a fait marrer, elle a mis la main devant son vagin et a fait spontanément « houlala, va faire bobo ?

Réaction dans ma tête quand elle a demandé si ça allait faire mal

truth

 » Euh… ça pique un peu mais ça va. »

Et puis hier, encore en phase d’observation…un cri déchire le silence. Elle m’interpelle. « Mamaaan c’est quoi çaaaaa ? Enlève le maman !! »

C’était son clitoris.

« Hum donc euh, ma fille , euh, c’est rien ma biche, ne t’inquiète pas c’est normal. »

« Mais c’est quoiiii » toujours avec la panique.

« Et bien … (allez lance toi putain).. ça s’appelle le clitoris. »

« Le clitis ? » (la première qui me rajoute Wood se prend un épinard en branche)

« Non cli-to-ris »

« Clitis »

« Oui voilà »

« Faut l’enlever maman. »

« Whohohohohooooooo. Non ma puce, je t’assure. C’est normal, et ça va bien te servir quand tu seras grande. »

« ah…d’accord. »

Et bien voilà. C’était pas plus difficile que ça. Et finalement moins gênant que la foi où j’ai eu à expliquer à ma belle mère ce qu’était un fist fuck.

Moui, ma fille de trois ans sait situer son clitoris…Et toi ?

fiere

 

Publicités
Vidéo | Cet article a été publié dans Ma Ventouse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Appeler un chat un chat ?

  1. mmeeetsoncrapiot dit :

    Ah ah ah. Le Crapiot était très intrigué par ses testicules. Il m’a demandé, et comme à chaque fois qu’il me demande quelque chose, je lui ai expliqué simplement (et là, être instit te donne sacrément un point en plus). En gros je lui ai dit que ça s’appelait des testicules, que quand il serait grand il y aurait des petites graines pour fabriquer des bébés dedans et que s’il avait envie un jour, il pourrait donner une petite graine à son amoureuse. Il a paru satisfait vu qu’il n’a plus posé la question.
    Perso je trouve ça très sain ce questionnement. T’imagines qu’à une époque pas très reculée, ta Ventouse aurait pu se voir répondre « AAAAH MAIS NE TOUCHE PAS CA / NE PARLE PAS DE CA, C’EST SALE, C’EST LE MAL, DORS BIEN LES DRAPS AU DESSUS DE LA COUETTE SALE PERVERSE !!!!! »

  2. magadore dit :

    Balèze ! Moi je dis la nénette. Mais bon j’ai des seins, quoi ! Sinon, je ne me pose pas trop de questions sauf que je ne veux pas utiliser de mots trop débiles (genre tototte, merci !)

  3. Steph dit :

    Excellente la ventouse ! Mouah ah ah !
    Sérieux, c’est super ce que tu fais, mettre des mots simples. Je pense que ma vie aurait été plus simple si j’avais été comme la ventouse et mes parents comme toi… Elle sera bien plus épanouie plus tard ! En attendant, j’imagine toutes les situations gênantes que cela va créer le fait qu’elle connaisse le mot clitoris !
    Pépé, dis, tu as un clitis ? 😀

  4. Mere Blabla dit :

    Alors moi j’ai des seins et elles aussi par contre chez nous on a des zezettes en fait ^^ Le truc drôle c’est quand on était sur la terrasse et qu’on entendait que les voisins étaient dans leur jardin et là ma deuxième déclare que « Maman zézette, Azure zézette, Aria zézette, Papa zézette » et la grande de rétorquer « Non papa il a un gros zizi! ». Comme ça les voisins sont au courant que mon mari est bien équipé, merci bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s