Je m’éclate (au sens premier).

La journée de mardi était une super journée. Munie de mon ordonnance optique, j’avais prévu une virée en boutique, laissant le père aller chercher l’enfant chez la nounou.

Je vais chez un opticien chaleureusement recommandé par une collègue, en centre ville. Je trouve l’adresse. Damned, pas une place de libre autour. Je tourne, je finis par en voir une, mais fallait faire un créneau dans un mouchoir de poche. Je gère le créneau quand j’ai la place et pas cinq voitures derrière qui attendent. N’étant pas une warrior de la manoeuvre, j’ai laissé tomber.

Tout à coup oh que vois-je, mon oasis, un parking souterrain Vinci. Tant pis je vais raquer, mais au bout d’un moment j’aimerais bien aller choisir mes nouvelles lunettes.

Je reste une heure dans le magasin, je suis Pretty Woman. Je finis par choisir une paire après en avoir essayé 74. Je me rappelle avec douleur que mon verre correctif coûte 274 euros l’unité. Je fais mon devis, le magasin le faxe à ma complémentaire santé, et puis ben je m’en vais car je recevrai la réponse de la prise en charge dans 24h.

Le coeur léger, je repars à ma voiture. Je m’approche de l’entrée du parking. Je prends le ticket d’entrée dans mon portefeuille. Je franchis la porte. Je cherche des yeux la caisse automatique. Je vois des machines, mais ça n’est pas ça. J’avance. Et d’un coup, je me sens partir. Comme si le sol se dérobait. Je sens que je tombe. Ça va très vite. Je me ramasse comme une merde, je tombe de tout mon long au sol. Je tombe sur le ventre. Très vite je m’assoie, je tiens mon ventre, et je tente de comprendre. Il y avait une PUTAIN de marche à descendre, que je n’ai absolument pas vue. Après comment ça a pu engendrer une telle chute j’en sais foutre rien.

Je suis à moitié sonnée, j’ose pas me relever. Dans ma tête je revis la scène, et ça donne ça.

chutaie

Je me dis si ça se trouve la poche des eaux a éclaté ?

Une dame arrive dans sa voiture. Elle me demande si je vais bien. Je réponds « je suis tombée » (tu remarqueras que ça répond vachement à la question). Elle prend son ticket, me lance un regard désolé et continue son chemin.

Et là en fait, je réalise que j’ai mais super mal au genou droit. J’arrive à me lever, je vois la caisse automatique (te voilà salope). Je paie, et je vais à ma voiture en boitant. Ça doit être nerveux mais j’éclate de rire. Je me dis que la chute devait être drôle à voir tellement elle a été brutale et soudaine. Je suis timbrée.

Je prends deux minutes pour respirer, Je m’auto check. Je n’ai plus mal au ventre. Il n’est pas tendu ni dur. A ce niveau là je me sens normale. C’est pas le tout mais faut rentrer.

Impossible de sortir du parking maudit, mon ticket de paiement est rejeté. J’appuie sur la sonnette pour appeler quelqu’un. Un type me parle mais je comprends rien dans le micro. Et j’en ai rien à foutre. Il dit des mots, et je répète juste « ça marche pas ». Il parle plus fort mais je comprends toujours pas. Je lui dit fortement « je vous entends pas et je m’en fous, j’ai payé ça marche pas, soit vous venez voir soit je reste là ». La barrière s’ouvre. Je me casse.

Sur la route je déguste. Mon genou est tout chaud. Je geins à voix haute. J’ai l’impression que j’arriverai jamais à rentrer. La puce bouge bien dans mon ventre. Je me dis que ça doit aller. Tu sais, je suis une nana instinctive, je sens qu’elle va bien.

A la maison j’explique tout à Diego. Je baisse mon froc. J’ai une blessure type brûlure, et…comment dire…c’est comme si on avait poussé mon genou vers le haut. J’ai un creux sous la rotule, puis une bosse.

Mon homme m’apporte de la glace. Ça me lance c’est un truc de dingue. Je pleure un peu. La Ventouse est adorable elle me demande ce que j’ai, je lui explique, elle est toute inquiète.

Au bout d’une heure glacée, ça va mieux, ça me lance moins. Je me décide à prendre une douche. J’arrive à entrer dans la baignoire. Le chaud fait du bieeeeeen.

En sortant j’ai toujours mal mais je sens un net mieux. Je m’allonge. Je cause en haptonomie avec petite soeur, je lui explique le truc chelou qu’elle a vécu, elle me répond moultement. Je n’ai mal nul part sur le ventre, ça tire pas, je ne perds ni sang ni liquide…RAS.

30 minutes plus tard je me relève et je constate que le genou à froid c’est autre chose. Je ne suis que souffrance. Bon demain je vais pas bosser, j’irai voir mon médecin. Je me dis c’est bon là, elle va m’arrêter pour un moment. J’espère juste ne pas avoir une fracture, mais le fait que j’arrive à marcher me rassure.

Le soir je rassemble mon énergie pour monter participer au coucher de la Ventouse. On parle beaucoup de mon bobo. Elle me dit tous ces mots que je lui dis quand elle se fait mal. Que je vais mettre de la crème dessus (cicalfate, notre meilleur ami), et que doucement le bobo va partir.

Je la mets dans son lit. On s’échange les mots doux habituels (le soir chez nous est toujours un moment hyper doux et plein d’amour, c’est juste le meilleur moment de la journée). Elle me dit qu’elle m’aime. Et puis conclue par un « fais attention en descendant les escaliers maman. »

Je te jure rien que cette petite phrase de ma grande fille de trois ans m’a requinquée pour au moins 5 mètres (oui car arrivée au escaliers je t’avoue j’avais de nouveau super mal).

La nuit passe et le lendemain je vais voir mon médecin. Je vais te raconter tu vas voir c’est encore un moment délicieux dans le monde de la médecine.

 

Publicités
Vidéo | Cet article, publié dans 3615 my life, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Je m’éclate (au sens premier).

  1. Allegories dit :

    Il me tarde de connaître la suite, tu as le chic pour tomber sur des médecins comment dire, particuliers. J’espère quand même que çe n’est pas trop grave.

  2. theworkingmum dit :

    Quel récit!! J’ai hésité entre rire et peur 😉

  3. mamalocablog dit :

    C’est quand même la grosse poisse, c’était ma hantise de me vautrer quand j’étais enceinte.
    Tu une encloqued poisseuse, heureusement que tout va bien quand même!

  4. Steph dit :

    La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !
    J’devine que t’as été arrêtée puisque tu as publié des articles en semaine ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s